Within Temptation - The Heart Of Everything

Publié le par Fab de l'An Mil

Within Temptation

The Heart Of Everything

(2007)

1. THE HOWLING - 2. WHAT HAVE YOU DONE (feat. Keith Caputo) - 3. FROZEN - 4. OUR SOLEMN HOUR - 5. THE HEART OF EVERYTHING - 6. HAND OF SORROW - 7. THE CROSS - 8. FINAL DESTINATION - 9. ALL I NEED - 10. THE TRUTH BENEATH THE ROSE - 11. FORGIVEN - 12. WHAT HAVE YOU DONE (feat. Keith Caputo - Rock Mix) -

Durée : 61'05

Prix / lieu d'achat : 16,98 € sur amazon.fr

Dans la discotèque entre : Johnny WINTER et YES

 

Mes antécédents concernant l'artiste :

Merci de vous reporter à la chronique de The Silent Force.
Suite à la découverte de ce dernier album, et malgré sa légère dérive variétoche commerciale, j'attends de The Heart Of Everything quelque-chose de grand.

 

 

Pochettes, livrets, packaging... :

Là, je ne peux pas m'empêcher de faire une analyse d'image, un peu comme en cours d' Anglais jadis au lycée. Pourquoi? Tout simplement parce qu'ici c'est facile!
Sharon Den Adel est ici vêtue d'une robe, genre robe-de-mariée-qui-fait-rêver-les-petites-filles. Ça c'est l'esprit metal et son bon goût légendaire qui parle. Ça fait partie du décor, c'est comme ça. Il n'y a pas de message à trouver là-dedans, si ce n'est que cette tenue de cérémonie apporte une sorte de solennité au tableau; ce qui peut avoir une importance dans l'élaboration de l'ambiance générale de l'image. Le fond de la photo participe aussi à cette atmosphère : le ciel, nuageux et sombre, dégage une impression de lourdeur à laquelle seul un rayon de soleil vient amener une légère lumière qui met en valeur les contours de la masse nuageuse.
Dans un deuxième temps, on s'aperçoit que la chanteuse emblêmatique porte un bandeau sur les yeux. Il est alors facile de penser qu'elle symbolise la justice. Elle est assise sur un fauteuil massif en bois sculpté qui s'insère généralement fort bien dans un décorum évoquant l' officialité de la mission judiciaire. Incarnant la Justice mais totalement démunie de l'habituelle balance, Sharon se sert de ses seules mains pour soupeser le pour, le contre, le bien et le mal.
De sa main gauche s'envolent un trio de colombes, symbole de paix. Dans sa main droite, on trouve une masse de bijoux montés en pendentifs et que survole un oiseau noir (aigle ou corbeau?), représentant du côté obscur. Dans un premier temps, je me dis que ces bijoux représentent la richesse, et donc aussi certainement, la cupidité. Le message est clair : le monde devra choisir entre la course à la richesse (la surconsommation) et la paix. Il est vrai que les hommes étant de plus en plus gourmands et les ressources naturelles de plus en plus maigres sur cette planète, il est probable que le monde sombre rapidement dans un chaos guerrier dont la maîtrise des richesses serait l'enjeu des innombrables batailles. Ce serait donc une vision altermondialiste de l'état de la Terre que Within Temptation voudrait nous exposer ici? Pourquoi pas. Moi, ça m'irait plutôt pas mal.
Seulement voilà, en retournant le CD, un détail agrandi de la main droite de Sharon vient m'interpeler : les bijoux sont en fait des symboles mysthico-religieux : croix chrétienne, étoile de David, étoile à 5 branches, symboles hindous (ou bouddhiques peut-être, je suis pas spécialiste non plus) et autres chapelets. La teneur du message change maintenant d'orientation : ce n'est pas entre l'argent et la paix qu'il faudra choisir, mais entre la religion et la paix. Ça me va très bien aussi. La découverte de cet album démarre sous de bonnes augures.

Pour ce qui est du livret, je suis admiratif également. Celui-ci est composé de deux parties solidairement reliées. La première, comme un livre, présente page après page les paroles des chansons, écrites clairement, et dont les initiales sont des enluminures qui possédent l'heureuse caractéristique d'éviter une surcharge de trop mauvais goût.
La deuxième partie du livret se déplie en six volets et nous donne à voir, côté face, les portraits en gros plan des six membres du groupe. Coté pile figurent les remerciements et autre crédits d'usage, ainsi qu'une photographie à la lumière travaillée comme un tableau de Géricault et représentant les six protagonistes dans un sombre paysage de campagne. Ambitieux et joli, bien que pompeux.

Plutôt charmé par le visuel de cet album, je suis donc impatient d'entendre ce que WT va me proposer côté musique.

 

 

Mes impressions à la première écoute :

J'en suis désolé, mais je crois bien que le ramage est loin de se rapporter au plumage (oui, j'aime bien cette expression, ces temps-ci).

Un peu comme pour, précédemment, Blind Guardian, Within Tempation a essayé ici de moderniser ses compositions en leur adjoignant les éléments de musiques plus "tendance".
Voici qu'arrivent donc, dans l'oeuvre du groupe, des samples, des boîtes à rythmes, des flows rap-metal et même rap tout court. Bien sûr, ces éléments ne seraient pas forcément un gage de non-qualité, mais il est néanmoins évident qu'ils sont très difficiles à intégrer dans le style musical habituel du groupe. Et il semble bien que WT soit effectivement tombé dans le panneau. Car, si vous ajoutez à celà une surenchère de sons synthétiques, une certaine pauvreté des mélodies et harmonies (peut-être due à la présence des gadgets pré-cités) et toujours la présence de ces vieux démons de morceaux "à la Céline Dion", vous obtenez une espèce d'album fourre-tout mal organisé et inélégant qui est loin de me flatter les oreilles.

Seuls quelques morceaux émergeant de ce fatras ont su attirer mes faveurs lors de cette première écoute.
Our Solemn Hour, seule chanson sur laquelle des gimmicks aussi divers que des gros choeurs à la Carmina Burana, la voix de Sharon vocodée, une boîte à rythme et des samples de bruits de guerre (transmissions + rafales) se marient presque harmonieusement pour servir une mélodie plus réjouissante que les autres. Ce morceau est loin d'être désagréable, même si le fait qu'il doit avoir été taillé pour devenir un tube emblêmatique se fait un peu trop ressentir.
Hand Of Sorrow et son intro avec orchestre, grandiloquente façon cavalcade, est plus classique et me plait bien (par conséquent).
Et peut-être que, si tout va bien, je finirai par apprécier The Truth Beneath The Rose et sa mélodie chatoyante, plus travaillée que les autres, et ce malgré les défauts récurrents de ce disque qu'elle arbore à son tour ostentatoirement. De même, il est probable qu'en apprenant mieux la douce mélodie de Forgiven, je finisse par succomber à cette ballade voix+piano+cordes qui me fait un peu penser à Kate Bush.

 

Ajouté le 10 octobre 2007 :

Mes impressions après 1 mois :

C'est loin d'être flagrant, mais le temps et la répétition des écoutes font, petit à petit, leur sale travail de sape méthodique, et je commence à assimiler cet album malgré ses défauts. Je pense que The Heart Of Everything ne sera jamais reconnu par les gens de bon goût comme le meilleur album du groupe, mais on sent néanmoins qu'il a fait l'objet d'un travail massif lors de son élaboration. Malheureusement, il semble que ces efforts aient largement plus porté sur l'aspect "séduction" du disque que sur le côté purement artistique et créatif. Je dois donc le reconnaître, cette démarche à vocation commerciale finit par connaître quelques menus succès auprès de ma personne . Ceci dit, je ne me fais pas non plus prier pour dire que j'aurais grandement préféré trouver l'inverse.

Le prochain mois risque donc d'être crucial : vais-je, comme un vulgaire client de MacDo, continuer à bouffer de la merde tout en sachant parfaitement que c'est de la merde, mais en gardant tout de même le sourire aux lèvres, ou vais-je pouvoir trouver en moi les forces suffisantes pour, tel un critique gastromique digne de ce nom,  analyser objectivement les différents ingrédients de la sauce WT et trouver pourquoi elle ne prend pas complètement. 
Suspense...

Ajouté le 12 décembre 2007 :
Mes impressions après 2 mois :
Non.
Je crois que le sort en est définitivement jeté. Je pense vraiment avoir fait le tour de ce disque. Et je n'en retire effectivement pas grand chose. 
Toutefois et in extremis, je m'aperçois à la dernière écoute que le sample hoquetant qui défigure The Cross cache en fait un morceau pas mal abouti dans son genre, avec une mélodie prenante car interprêtée avec les tripes, et une orchestration "à ambiance" pas si dégueu que ça.

Sorti de ça, j'ai quand même bien du mal à trouver un deuxième morceau remarquable dans ce disque.
Je crois que lorsque le prochain WT sortira, je ne l'achèterai pas sans écoute préalable, voire je ne l'achèterai pas du tout.
Na. Bien fait pour eux.

Les deux morceaux qui m'ont le plus marqué :


  free music

 

Le coin du synesthète :
undefined

Commenter cet article

Oliv. 13/04/2007 05:22

Tout comme Syst, j'ai adoré ta chronique surtout la partie sur la pochette ! Alex, on sait tous bien que tu existe vu qu'il y a une photo de toi sur ton blog, c'est peut-être Goeffrey Bodart qui n'existe pas ;-)

Fab de l'An Mil 13/04/2007 08:20

Merci beaucoup, Oliv.  ;-)

SysTooL 11/04/2007 13:22

Ah j'ai de la peine avec des groupes pop-gothique... ce schéma "jolie chanteuse + guitaristes bien metal + symphonique"... rah...Mais par contre, j'ai beaucoup aimé l'article, surtout la description de la pochette. Bien joué, FabSysTNB : Tiens, Suicidal Tendencies, ça me rappelle mes "jeunes années" :-D

Fab de l'An Mil 11/04/2007 21:42

Salut SysT! Merci pour le compliment.
Je vois de quel groupe tu veux parler...Il y a quelques années, quand est apparu Evanescence, je les ai tout de suite rejetés, tellement écoeuré par cette prise en otage du metal dans un but commercial transpirant  la fourberie.Mais en aucun cas, je n'avais fait l'amalgame avec Within T., car leurs albums à eux avaient une autre tenue, largement plus digne, malgré quelques écarts de conduite, certes déplorables mais néanmoins pardonnables au vu  de leur faible nombre. Seulement voilà, aujourd'hui, à l'écoute de ce THOE, je me prends à douter et je me demande si ces deux formations ne sont finalement pas à mettre dans le même panier.

mxmm 05/04/2007 16:54

En fait, je vais à un festival pour voir les idoles de mon adolescence : Suicidal Tendencies. Et juste après passe ... devinez qui ? Within Temptation.Si, si.Bien entendu, je vous tiendrai au courant ! ;o)

Fab de l'An Mil 06/04/2007 08:44

Je pense qu'il devrait y avoir un contraste plutôt marqué entre ST et WT.    ;-)
Bon festival!

Alex la Baronne 05/04/2007 10:55

C'est un des chroniqueurs de Pop-Rock... et bien des lecteurs sont persuadés que je suis "son pseudonyme"... En gros, que je n'existe pas !

Fab de l'An Mil 05/04/2007 12:39

Ooooh!    ;-(
Et bien, défends-toi, ma fille! Réiste, Prouve que tu existe, Bats-toi, signe et persiste.
;-)

mxmm 04/04/2007 23:04

Je vais les voir en concert à la fin du mois.Jamais écouté un disque, même jamais entendu en fait...Surprise donc. On verra ...:o)

Fab de l'An Mil 04/04/2007 23:16

Tu accompagnes quelqu'un?
Jamais vu WT sur scène. Je pense que, au moins du point de vue purement visuel, il devrait y avoir un peu de spectacle.Tu pourras nous tenir au courant, stp?