Mademoiselle K - Ça Me Vexe

Publié le par Fab de

Mademoiselle K

Ça Me Vexe

(2006)

1. RESTE LA - 2. ÇA SENT L'ÉTÉ - 3. ÇA ME VEXE - 4. LE CUL ENTRE DEUX CHAISES - 5. CRÈVE - 6. GRIMPER TOUT LA-HAUT - 7. JALOUSE - 8. FRINGUE PAR FRINGUE - 9. A L'OMBRE - 10. A CÔTÉ - 11. PLUS LE COEUR A ÇA - 12. FINAL -

Durée : 51'00

Prix / lieu d'achat : 9,99 € à la fnac

Dans la discotèque entre : M et MANO NEGRA

 

Mes antécédents concernant l'artiste :

Une fois ou deux, j'ai entendu une des chansons de cette artiste à la radio. Un double sentiment m'a envahi suite à cette expérience : l'attirance pour un rock carré et qui s'assume en tant que tel, et une impression de jusqu'au-boutisme évité qui sied mal au genre.
J'ai ensuite lu la chronique d' Oliv et j'ai continuité à hésiter, pris "le cul entre deux chaises" que je continuais d'être...
Et quand, à l'occasion d'une flânerie fnaqueuse, j'ai vu à quel prix était vendu Ça Me Vexe, j'ai pris la décision de tenter une aventure musicale avec Mademoiselle K.

Depuis, j'ai vu que Chtif avait aussi chroniqué ce disque, mais je me retiens de lire son article, afin de garder mon opinion intacte. On verra dans deux mois, si on était d'accord ou pas.

 

Pochettes, livrets, packaging... :

Une fille torse nu avec une guitare en bandoulière, ça le fait, non? Bon, la fille est présentée de dos : ça fait plus "bon goût" et, sincèrement c'est pas plus mal. Car après avoir vu cette pochette, le doute subsiste encore : cette photo n'a pas peut-être pas pour seul but d'aguicher l'acheteur potentiel, on peut croire qu'elle fait partie intégrante d'une démarche artistique globale.

A partit de là, il n'y a plus qu'une chose à faire : mettre la galette dans la fente pour voir si le ramage se rapporte au plumage.

 

 

Mes impressions à la première écoute :

Je pense que je vais écouter ce Mademoiselle K comme j'écoute du Téléphone : les textes sont parfois intéressants, le plus souvent insipides mais, par contre, ils sont déclamés sur un fond de bon rock énergiquement rythmé et tiré à quatre épingles dans son exécution. On ressent dans ce disque toute la fraîcheur d'un premier album et toute la belle motivation que la Mademoiselle a pu y mettre. Rien que pour ça, il vaut qu'on s'y intéresse au moins un brin.
Néanmoins, comme souvent dans le cas d'une première oeuvre, on lui trouve sans peine quelques défauts. D'abord, le son est peut-être un peu trop  propret, et les chansons les plus douces (Grimper Tout Là-Haut, Jalouse, Fringue Par Fringue, Plus Le Coeur A Ça), ne montrent pas de qualités évidentes. D'autre part, je trouve que Mademoiselle K, dans son chant, laisse un peu trop tranparaître ses influences : on retrouve sur Reste-Là des intonnations à la Brigitte Fontaine, l'ombre de M semble avoir plané sur Ça Sent L'Été, et Ça Me Vexe m'a fait penser à Dyonisos. Côté guitare, j'ai repéré un petit riff très "Nirvana" sur Crêve.

Rien de bien méchant, finalement.
J'vous l'dis, Mlle K, c'est du bon rock. Les paroles sont peut-être un peu bâclées, mais ça, on s'en fout, car la pêche est là.


Ajouté le 07 octobre 2007 :

Mes impressions après 1 mois :

Ma perception de ce disque a évolué sur plusieurs points.
Premièrement, je me suis fait aux chansons les plus lentes, et elles sont pas si mal tout compte fait; elles savent au moins véhiculer des ambiances particulières, et c'est déjà pas mal.
Je me suis accoutumé aux textes aussi. Même s'il est vrai que leurs sujets, tournant autour de la petite personne de Mlle K et de ses états d'âme, manquent d'envergure et se contentent de suivre la tendance nombriliste de la chanson française grand public depuis quelques années, ils ont le mérite d'être diiférents dans la forme, plus crus et plus directs. Et l'absence d'effets littéraires en leur sein les fais coller plutôt bien au rock'n'roll décomplexé, bien qu' assez académique, de Mademoiselle K. 
Et puis, les pseudo-influences que j'avais remarquées au début, ne me frappent plus aujourd'hui. Sauf le côté Nirvana de Crêve, qui du coup devient peut-être la chanson que j'apprécie le moins sur cet album.
 
Ajouté le 12 novembre 2007 :

Mes impressions après 2 mois :

Ah oui, au fait! Je vous l'avais pas dit : Ça Me Vexe a un point commun avec Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band. Et bien oui! En effet, ces deux disques, sont des presque-concept albums sur le thème du spectacle.
Oui, Ça Me Vexe commence par un Reste-Là directement adressé au public et le supplie de ne pas quitter un spectacle qui touche juste à son début. Doit-on en déduire que Mlle K estime que son oeuvre vaut la peine que l'on s'y attarde? Pour s'en assurer, et avant de fermer le rideau, elle nous demande s'il on bien aimé ça, si l'on voudrait y revenir un jour (Final). Cette démarche peut également faire penser à un début de relation amoureuse.
Par contre, contrairement à Macca-Lennon-Harrison, dans le développement, au lieu de nous emmener dans des paysages oniriques, des envolées lyriques, des méditations transcendentales et des variations musicales quasi-infinies, Mademoiselle K préfère nous entrainer dans son quotidien de jeune fille qui, en fin d'adolescence est encore en proie à d'encombrantes autant qu'hormonales crises d'ego tout en prenant finalement pleine conscience de son statut de femme avec ses responsabilités, son pouvoir de séduction, son avenir à assurer malgré tout.

Pressurisé comme un comédon sous un excès de sébum, cet album arrive également à transpirer les oestrogènes de temps à autre. Parfois vain et ridicule comme une crise de nerf, il peut aussi se montrer violent et beau comme un accouchement. Car ses défauts sont aussi ses qualités : une énergie débordante, une "urgence" comme on dit dans le milieu de la rock-critique (j'aurais du mal à parler de fraîcheur ici), une certaine impudeur, et des aspérités par centaines qui, tout en lui donnant du "grain" se tranforment malheureusement parfois en irrégularités.
Rien d'étonnant par ailleurs à ce que le véhicule de la catharsis de la demoiselle ait été le rock'n'roll : cette musique se prête par essence parfaitement au genre d'énervements existentialo-interrogativo-mégalo-animaux qu'elle nous jette à la figure. Heureusement que cette musique existe.

 

Les deux morceaux qui m'ont le plus marqué :

free music

Commenter cet article

Thom 14/11/2007 10:06

Bon : puisque tu fais la mise à jour de ton article, je fais la mise à jour de mon com (logique) : donc avant j'aimais que la première moitié. Depuis je n'aime plus qu'une seule chanson, la seule dont je me souvienne, car pour tout dire depuis avril je n'ai pas dû réécouter plus de trois fois cet objet complètement anecdotique noyé par des vagues successives d'excellents albums sortis en 2007. Va comprendre : il y a des disques qui s'oublient sous cinq ans, d'autres qui s'oublient sous deux mois. Malgré tout je ne dirai pas que Mademoiselle K. c'est nul ou mauvais. Juste que je trouve ça très quelconque...A +

Fab de l'An Mil 15/11/2007 12:22

Ouais, j'ai un peu le même genre de sentimets que toi quant à l'anecdotisme de cet album. N'empêche que, à force de fréquenter Mlle K, via son album, j'ai fini par m'en faire un genre de copine, et tu vois, ces petites histoires et ses sautes d'humeur commenceraient presque à m'intéresser et à me toucher.Mais non, je ne me sens pas seul dans la vie! Pourquoi tu dis ça?   ;-)

Ska 20/04/2007 11:33

Euh...Désolé pour les deux derniers commentaires qui ne servent à rien... Mais j'ai cru que le premier commentaire, qui ne s'affichait pas, s'était perdu. Maintenant, je saurai qu'il y a un délai avant l'affichage...

Fab de l'An Mil 21/04/2007 10:42

Je suis passé en OB version 2 hier, les problèmes de délais et pertes de commentaires sont surement dûs à cela.Je pense et espère que cela va s'arranger, désormais.

Ska 20/04/2007 11:05

Merci pour ce lien...
C'est en effet assez peu convaincant. Malgré Higelin que j'adore. Malgré le choix du morceau que j'adore... Disons que, là, Mademoiselle K réussit à chanter encore plus mal que Bardot. Et ce qui ne me gêne pas sur ses propres compos (et qui, au contraire me plaît car ça crée un style) me heurte un peu ici.
Face à Higelin, et avec ses intonnations traînantes qu'elle accentue ici, on ne peut plus ne pas penser à Brigitte Fontaine.
Mais étrangement, ça ne le fait pas...
Dommage : un beau rendez-vous manqué.

Fab de l'An Mil 21/04/2007 10:40

Plus mal que Bardot...Tu es sévère, là, quand même.   ;-)Je pense que la difficulté d'interprétation de ce morceau, même s'il n'en pas l'air, réside dans le fait que le texte n'est ni chanté ni complètement parlé, mais que le(la) chanteur(se) doit, tel le funambule, rester sur la mince ligne qui sépare chant et parole. Et ça, ça demande un peu de travail, et les deux protagonistes de Ttta n'ont apparemment pas fait leurs devoirs. HIgelin, fort de sa grande expérience, s'en sort tout de même un peu mieux que Mlle K.

babouche 20/04/2007 10:50

Je l'ai vu en duo avec Higelin à Taratata. Faites vous votre idée moi j'ai moyennement accroché.
http://www.dailymotion.com/jahom/video/x1pgh2_jacques-higelin-mademoiselle-k

Fab de l'An Mil 21/04/2007 10:36

Merci, Babouche pour ce petit lien. Ouais, pas convaincant comme truc. Mais bon, c'est qu'un duo de Taratata. Il faut se rappeler que ce duo a sans doute été improvisé dans l'urgence entre deux artistes qui, peut-être s'apprécient mutuellement, mais surtout sont en promo au même moment. Et ils en font un peu des tonnes pour cacher leur manque de préparation. A mes yeux, c'est toute l'ambiguité du système télévisuel qui s'exprime ici plutôt que deux artistes. Un peu court pour prononcer un jugement définitif, à mon avis...

Ska 19/04/2007 17:34

Moi, j'aime vraiment ce disque.Il y a une personnalité et une urgence qui apparaissent d'emblée. C'est rare. Je suis assez sensible aux imperfections assumée de cette voix rageuse (cf le single Ça me vexe) et à une option guitare en avant qui évite le côté aseptisé de pas mal de productions rock d'ici...

Fab de l'An Mil 19/04/2007 23:52

Je ne trouve pas grand-chose à reprocher à la voix de Mlle K, seulement je trouve que ses sources d'inspirations vocales sont encore un peu trop lisibles. Ce sont plutôt les textes que je trouve largement perfectibles. Tu me diras peut-être qu'ils n'ont rien à envier à ceux de beaucoup de formations anglo-saxonnes. Ce à quoi je répondrais que tu n'as pas sans doute pas tort, mais j'ai personnellement cette exigence de qualité un peu cruelle envers la musique francophone lorsqu'elle s'exprime dans ma langue maternelle.
Sinon, le son de guitare me convient pas mal, aussi. Dommage qu'il ne soit pas plus présent sur l'album.