Rachmaninov / Lugansky - Concertos pour piano N°1 & 3

Publié le par Fab de.

Rachmaninov / Lugansky

Concertos pour piano N°1 & 3

(2003)

Concerto N°1 en fa dièse mineur : 1. VIVACE - 2. ANDANTE - 3. ALLEGRO VIVACE - Concerto N°3 en ré mineur : 4. ALLEGRO MA NON TANTO - 5. INTERMEZZO:ADAGIO - 6. FINALE:ALLA BREVE

Durée : 68'00

Prix/lieu d'achat : 21,20 € à l'Espace Cul(turel)

Dans la discothèque entre : QUEENSRYCHE et RAGE AGAINST THE MACHINE

 

Mes antécédents concernant l'artiste :

Le matin, en allant au travail dans mon auto, en général j'écoute les informations sur France Inter. "Le 7-9" qu'ils appellent ça. Et dans ce joural vers 7h15 - 7h20, il ya un certain Vincent Josse qui fait une chronique culturelle. Il critique (au sens premier donc objectif du terme) une oeuvre (disque, livre, BD...) ou un évènement (concert, expo...). Et j'essaie d'y prêter une oreille attentive, histoire au moins de gonfler un peu ma culture générale.

Je dis bien "j'essaie", parce que j'habite dans la campagne où la réception hertzienne n'est pas à son top-niveau, et qu'en plus l'antenne de ma voiture est pliée en deux, donc beaucoup moins efficace, forcément. Un de ces 4 derniers matins, je tentais donc dans ces piteuses conditions de capter un avis plus que positif de V. Josse sur une oeuvre ou un concert d'un certain Lugansky qui jouerait du Rachmaninov. Et le chroniqueur d'encenser le pianiste, prétendant que ce dernier interprétait Rachmaninov comme personne, extrait à l'appui. Et le peu que j'ai pu en entendre m'a scotché : c'est vrai que, même à travers un enregistrement audio + 500 km de liaison hertzienne + une antenne pourrie, j'ai réussi à ressentir le feeling dont parlait le journaliste. Je ne me rappelle plus quels qualificatfs exacts il avait alors employés mais ça correspondait tout-à-fait à ce que j'entendais.

J'ai donc retenu ce nom de Lugansky (au bout de quelques jours, ma mémoire la transformé en "kekchosensky"), et j'ai attendu que l'occasion se présente pour chercher chez un disquaire l'hypothétique oeuvre dont parlait M. Josse. Là, c'était pas que facile! Il y avait pas mal de choses dans le bac "Rachmaninov" dont deux ou trois disques de Nikolai Lugansky. Ne trouvant rien d'estampillé ©2005, j'ai choisi le plus récent que j'ai trouvé, de 2003. Le chroniqueur de la radio devait donc parler d'un concert, en fait.

 

Mes impressions à la première écoute :

Eh ! Mais ça me dit quelque-chose, ce thème dans le premier mouvement du premier concerto!! Ah ben oui! C'est ça! C'est le générique de feue l'émission de télé Apostrophes. J'aime bien! Quand j'étais jeune, je dois dire que ça me gavait de regarder des intellectuels s'échanger des propos intellectuels en mordillant la branche de leurs lunettes pour se donner un air plus intellectuel. Mais quand même, je restais devant le poste le temps du générique pour profiter de cette musique.

Le reste du disque est à peu près à l'avenant, avec des parties orchestrales bien puissantes, des petites dissonannces fort agréables, et une interprétation au piano qui, il est vrai, a un je-ne-sais-quoi qui sort de l'ordinaire. Et les mouvements "andante" (plus lents donc) n'assument pas juste un rôle de remplissage (comme je trouve que c'est souvent le cas dans la musique classique) entre des thèmes plus riches.

Cet album devrait donc constituer une belle entrée en matière dans le cadre de ma démarche de découverte du classique.

 

Ajouté le 23 août 2005 :

Mes impressions après 1 mois :

Ben là, je commence à bien rentrer dedans, dans ce disque. Ce n'est pas des plus aisés pour mézigue, car étant plus ou moins néophyte en la matière, il me faut plus de temps qu'à l'ordinaire pour pouvoir digérer toute la richesse de cette musique. Ceci dit, les principaux thèmes s'ancrent petit à petit dans ma mémoire, et je pense qu'à la fin de ce long travail de découverte des premières écoutes, je saurai complètement apprécier cette oeuvre. Du moins, j'espère que les deux mois que j'alloue à cette tâche seront suffisants.

En tout cas, je décide d'ores et déjà (voire même plus d'ores que déjà) qu'il y aura régulièrement un disque de classique dans mon quatuor mensuel. Pas tous les mois, c'est sûr, mais de temps en temps.

 

Ajouté le 3 octobre 2005 :

Mes impressions après 2 mois :

Toujours la même opinion positvie que le mois dernier. J'ai "appris" un peu plus le disque et découvert de nouvelles merveilles pratiquement à chaque écoute.

Les deux mois sont peut-être un peu courts pour que je le connaisse par coeur, mais cet album m'a de toute façon réconcilié avec la musique classique. Et ça, c'est grand!

Commenter cet article