Gamma Ray - Sigh No More

Publié le par Fab de.

Gamma Ray

Sigh No More

(1991)

1. CHANGES - 2.RICH & FAMOUS - 3. AS TIME GOES BY - 4. (WE WON'T) STOP THE WAR - 5. FATHER AND SON - 6. ONE WITH THE WORLD - 7. START RUNNING - 8. COUNTDOWN - 9. DREAM HEALER - 10. THE SPIRIT - Bonus tracks cachés : 11. HEROES - 12. DREAM HEALER (Pre-production version) - 13. WHO DO YOU THINK YOU ARE

Durée : 66'40

Prix/lieu d'achat : 9,00€ chez Gibert

Dans la discothèque entre : Serge GAINSBOURG et Les GARÇONS BOUCHERS

 

Mes antécédents concernant l'artiste :

Vu en concert au festival Wacken Open Air (All.) entre le 31 juillet et le 3 août 2003.

C'est parce que les quelques fois où j'en avais entendu parler ils m'avaient sembler faire partie des musiciens que je serais en mesure d'apprécier, et parce que j'avais trouvé à pas cher leur album de 2001 "No World Order", que je me suis lancé à la découverte de Gamma Ray.

Je n'avais pas lu de très bonnes critiques de cet album car, apparemment, le groupe avait pris à cette occasion un virage artistique qui ne paraîssait pas satisfaire le noyau dur des fans. Mais moi je l'avais trouvé vachement bien, ce skeud! Très bien composé et interprété. Et avec un super son, en plus!

Alors j'ai voulu en connaître plus, en tâchant de commencer par le commencement, évidemment...

 

Mes impressions à la première écoute :

Raté pour le commencement! En effet ce groupe, formé à l'initiative de Kai Hansen, alors démissionnaire de Helloween (oui! pour les incultes, on cause ici de speed-metal!) avait déjà sorti un album en 1989. Sigh No More est donc leur deuxième oeuvre.

Ben, à première vue ouïe, moi j'aime bien! C'est à mon avis très inspiré de Judas Priest et un peu d'Iron Maiden... Mais attention, je parle ici d'inspiration et non de plagiat. Je trouve déjà à ce disque (sinon à ce groupe) une identité musicale propre. Et y'a pas à dire, c'est sans doute du bon metal que je vais me farcir dans les cages à miel pendant ces deux mois!

 

Ajouté le 30 juillet 2005 : 

Mes impressions après 1 mois :

Un seul mois ne m'a pas été suffisant pour faire le point complet sur cet album. Je n'arrive pas encore à savoir de tête quel morceau je suis en train d'écouter. Mais les killer-riffs et les mélodies imparables commencent toutefois à se faire une petite place dans mon crâne. Les chansons se différencient bien les unes des autres : à chacune son ambiance. Et c'est Dream Healer qui ressort le plus du lot. Et n'allez pas croire que c'est parce qu'elle est doublée en bonus-track et que je l'entends deux fois plus que les autres, car dans ces cas-là je n'écoute pas les bonus-tracks pendant les deux premiers mois, afin de ne pas me mélanger les pinceaux entre la version originale d'un morceau et ses variantes.

Ajouté le 28 septembre 2005 : 

Mes impressions après 2 mois :

Cette dernière écoute fut une extase !!

Et oui, c'est souvent comme ça le métal mélodique. En ce qui me concerne du moins. Au début ça saoûle un peu, à cause du bruit. Puis, après quelques temps, quand on commence à prendre ses marques dans l'oeuvre, on trouve toujours que ça ressemble à quelque chose d'autre. Et, une fois qu'on connait bien les riffs et refrains, et même les couplets qui sont rarement négligés sur le plan mélodique, ça devient du pur plaisir : l'album est désormais identifiable entre tous et chaque morceau est une oeuvre riche à part entière.

Aussi, en faisant le parallèle avec l'album d'Helloween "Keeper Of...Part II" chroniqué en septembre, et plus particulièrement le morceau Save Us, j'ai réussi à mettre la main sur ce qu'on pourrait appeler "la patte Kai Hansen": du speed mélangé au heavy façon Judas Priest et avec une bonne dose d'inspiration propre.

Sûr que je raterai pas le prochain album de Gamma Ray qui me passera à portée de main.

Commenter cet article