Iron Maiden - A Matter Of Life And Death

Publié le par Fab de l'An Mil

Iron Maiden

A Matter Of Life And Death

(2006)

1. DIFFERENT WORLD - 2. THESE COLOURS DON'T RUN - 3. BRIGHTER THAN A THOUSAND SUNS - 4. THE PILGRIM - 5. THE LONGEST DAY - 6. OUT OF THE SHADOWS - 7. THE REINCARNATION OF BENJAMIN BREEG - 8. FOR THE GREATER GOOD OF GOD - 9. LORD OF LIGHT - 10. THE LEGACY

Durée : 72'09

Prix / lieu d'achat : 20,57 € sur amazon.fr

Dans la discotèque entre : Billy IDOL et Michael JACKSON

 

Mes antécédents concernant l'artiste :

Vus en concert le 09/09/1999 et le 23/11/2003 à Paris-Bercy

      

Merci de vous reporter à la chronique de A Real Live Dead One


Pochettes, livrets, packaging... :

Il me faut préciser que j'ai choisi, moyennant quelques dollars européens de plus, l'édition limitée (je me demande d'ailleurs combien de millions d'exemplaires de cette édition dite limitée ont été publiés).
Le gros avantage de l'édition limitée, c'est qu'on a droit à un emballage carton autour du boîtier cristal. Non, je déconne! Ça, ça s'appelle du suremballage; mais comme j'ai pas l'intention de jeter un jour ce CD à la poubelle, on va dire que ce bout de carton, élaboré à base de matière végétale, permet de stocker du CO2, et ainsi de lutter un peu contre l'effet de serre.
Non, le gros avantage en fait, c'est d'avoir, en plus du CD, un DVD-bonus qui renferme un making-of, un clip, une séance studio et une gallerie photos. Je dis ça en lisant la quatrième de couv'; j'ai pas encore eu le temps de mater ce déved'. Il fera sans doute l'objet d'une chronique à lui tout seul au sein de la catégorie consacrée.

Ceci mis à part, la pochette c'est du pur Maiden du meilleur goût. Cette oeuvre dessinée par Tim Bradstreet et Grant Goleash (ce n'est plus Derek Riggs qui fait les pochettes de Maiden depuis plusieurs albums) ne laisse qu'une petite place à Eddie-la-mascotte qui, fièrement juché sur un char d'assaut, semble se poiler bien plus que ses camarades zombies qui ont l'air bien hagards au milieu de ce champ de bataille. La posture du char me fait un peu penser à la pochette de l'album Panzer Division (ou qqch comme ça) de Marduk, le groupe aux moeurs politiques douteuses. Mais bon, c'est pas un tableau que j'ai acheté, c'est un disque de musique.

A l'intérieur du livret, c'est du grand classique : sur fond bleu de nuit étoilée, les paroles d'une ou deux chansons sur les pages de gauche et la photo d'un membre du groupe sur les pages de droite. Viennent ensuite une liste de thanx  énorme que ne lisent que ceux qui y figurent et la liste des dates de la prochaine tournée (à Bercy le 28 novembre).
A la fin du booklet, quelques pages vertes (peut-être exclusives à l'édition limitée) nous exposent un texte daté du 06/06/06 racontant l'enregistrement de l'album,  agrémenté de nombreuses photos prises en studio. Rien de bien sensationnel dans tout cela, mais la prestation de ce livret remplit les exigences normatives du genre.
 

Mes impressions à la première écoute :

En insérant cet album dans ma platine, je ne m'attendais pas à ce qu' Iron Maiden révolutionne son style. Et j'ai bien fait, car ce n'est évidemment pas du tout le cas. On reconnait la Vierge de Fer dès les premiers tours de skeud.

Cependant, quelques petits changements se font ressentir. Bruce Dickinson utilise plusieurs registres de sa voix. Au début, je me suis même demandé si Steve Harris (ou quelqu'un d'autre) ne venait pas pousser la chansonnette avec lui. mais non, le livret est formel : il n'y a bien qu'un chanteur.
La longue intro de The Legacy à la guitare classique (et même l'ensemble du morceau) semble être un hommage appuyé à Genesis, que je sais être un des groupes-idoles de Steve Harris jeune. Cette chanson, d'ailleurs très bien foutue et très agréable à suivre est quand même assez atypique dans l'oeuvre du groupe.

Pour le reste, j'aurais du mal à émettre un avis définitif tout de suite. Je trouve néanmoins que les morceaux sont souvent trop longs (seuls trois d'entre eux durent moins de 6'50) et trop souvent construits de la même manière : une première partie voix et arpèges relativement lente et longue, une deuxième partie instrumentale et une troisième qui reprend les éléments de la première. En revanche, les parties centrales nous gratifient régulièrement de riffs imparables et de passages à caractère souvent progressif de haute voltige.
Je ne pense donc pas que cet album soit le chef d'oeuvre d' Iron Maiden, mais je le soupçonne de contenir différents éléments plus qu'intéressants.

J'ai quand même bien kiffé Brighter Than A Thousand Suns, The Pilgrim et les trois dernières. Par contre, Different World, These Colours Don't Run et The Reincarnation Of Benjamin Breeg me sont glissé dessus comme si de rien n'était.
  
Ajouté le 2 octobre 2006 :

Mes impressions après 1 mois :

Evidemment que ça n'allait pas me péter à la tête à la première écoute! Mais, en fait, cet album est sans doute le meilleur qu'ait pondu Maiden depuis le départ de Bruce Dickinson. Bon, bien sûr, Steve Harris et ses amis ne nous resservent pas la même chose que sur Fear Of The Dark, mais le niveau atteint sur A Matter Of Life And Death équivaut bien à celui de la grande époque. Oh, on avait bien eu droit a de bons morceaux de bravoures sur les derniers Dance Of Death et Brave New World (les albums du retour de Dickinson), mais certains morceaux de ceux-ci manquaient d'un peu de corps, à mon goût.
Ici, tout est bien construit, même si certains schémas sont récurrents, et les interprétations, vocales ou instrumentales, saisies apparemment en très peu de prises, sont pleines de fraîcheur.

Je vais donc revenir sur mon scepticisme de la première écoute: Les morceaux ne sont pas trop longs, mais tout simplement complets. Le groupe a su développer les thèmes des chansons au maximum de ce qui était possible, sans jamais atteindre la lourdeur.
Les riffs et les solos, en fait pas trop clinquants, n' arrivent pas tout de suite aux oreilles du néophyte. Mais, après quelques sessions supplémentaires, on est obligé de reconnaître qu'ils sont souvent originaux et toujours impeccablement équilibrés. Agrémentées de plans progs, qui leur confèrent un esprit de maturité, les rythmiques deviennent souvent le magnifique paysage solide et présent d'un très beau tableau dont les mélodies seraient le sujet.

En fait, je pense que, sur cet album, c'est la grande expérience et l'immense professionnalisme du groupe qui parle. Et avec quelle éloquence! Chapeau bas, messieurs!

 

Ajouté le 8 novembre 2006 :

Mes impressions après 2 mois :

Pas mieux. Chaque écoute de ce dernier mois m'a procuré un réel plaisir, sensuel et intellectuel.
Cet album est à mon avis une grande oeuvre d'un des plus grand groupes de rock de tous les temps.
Un morceau préféré ? Allez, j'ai l"embarras du choix, mais je voterais pour l'original The Legacy, repéré dès la première écoute.

Commenter cet article

Fab de l An Mil 23/09/2006 15:58

Sur Maiden, encore une belle histoire racontée par Crosstown Traffic : http://crosstowntraffic.zumablog.com/index.php?sujet_id=3591

Fab de l An Mil 05/09/2006 17:51

Merci pour tous ces renseignements.
Je suis pas un gros fan de Slayer (par manque de pratique, peut-être aussi), mais mon pote Jérôme, si. Bien plus que moi, toujours.

Chtif 04/09/2006 10:26

oui, c'est bien "Panzer Division Marduk", l'autre album dont tu parles.
Et effectivement, il y a un Slayer qui est arrivé, avec Dave Lombardo, le batteur d'origine de retour aux fûts (accessoirement le Dieu inconstesté de la batterie également...). Le son et la pochette de leur dernier cd sont très proches du "Reign in blood", le mythique album de 86. Et il y a même une intro vraiment originale pour Slayer en 5 ou 6ème position... Rassurez-vous ce n'est que l'intro qui est originale, parce que comme pour Maiden, ils ne vont pas révolutionner leur style, et se mettre au Radiohead, les métallos !

jerome 02/09/2006 23:07

Aurais tu bafouer ta psychorigidité en écoutant ce disque de Maiden, fraîchement acheté ou arrives tu à expiration de ton stock de CD à écouter (je me souviens de 2 à 3mois de stock, non?)?
Mais je comprendrais le geste, on ne peut résister à un Maiden.
Je ne me le suis pas encore procuré, ça ne vas pas tarder. Beaucoup de sortis d'album en cette rentrée, et du lourd : Maiden , Motorhead, Blind Guardian... J'en bave sur mon clavier.

Fab de l'An Mil 02/09/2006 23:17

Ben oui! Quand j'acquiers des nouveautés, je les fais quand même passer devant. Histoire d'être un peu dans le coup, au moins une fois de temps en temps.
Sinon, ouais, j'avais vu que Blind Guardian sortait un nouveau dixe. Mais je vais pas l'acheter tout de suite. Faut que je me tape les anciens, avant. Tiens justement, j'espère que cette sortie va provoquer une baisse des prix sur le reste de leur discographie.Pour Motorhead, je savais pas. Mais tu sais la relation que j'entretiens avec ces gens qui, médicalement parlant, devraient être morts.Par contre je crois qu'il y a aussi un Slayer dans les starting blocks de cette rentrée...