Kamelot - The Black Halo

Publié le par Fab de.

Kamelot

The Black Halo

(2005)            (Wah, c'est mon premier disque ©2005 !)

1. MARCH OF MEPHISTO - 2. WHEN THE LIGHTS ARE DOWN - 3. THE HAUNTING (SOMEWHERE IN TIME) - 4. SOUL SOCIETY - 5. INTERLUDE 1 DEI GRATIA - 6. ABANDONED - 7. THIS PAIN - 8. MONNLIGHT - 9. INTERLUDE 2 UN ASSASSINIO MOLTO SILENCIOSO - 10. THE BLACK HALO - 11. NOTHING EVER DIES - 12. MEMENTO MORI - 13. INTERLUDE 3 MIDNIGHT / TWELVE TOLLS FOR A NEW DAY - 14. SERENADE - Bonus tracks : 15. THE HAUNTING (SOMEWHERE IN TIME) (Radio edit) - 16. MARCH OF MEPHISTO (Radio edit)

Durée : 65'56

Prix/lieu d'achat : 19,32 € chez Gibert

Dans la discothèque entre : JUDAS PRIEST et KISS

 

Mes antécédents concernant l'artiste :

C'est suite à un article enthousiaste lu dans la presse spécialisée, que j'avais acheté l'album Epica à l'époque de sa sortie (2003). Au début j'avais été dérouté par des synthés que je trouvais trop présents, un son trop propre comme savent en produire les Américains et la voix un peu "courte" du chanteur Kahn (un peu courte pour chanter du métal, mais quand même environ 174 657 fois plus puissante que celle de Vincent Delerm). Mais après quelques écoutes, la qualité des mélodies s'est imposée à moi et j'avais fini par percevoir la sur-présence des claviers comme une innovation intéressante.

 

Mes impressions à la première écoute :

The Black Halo reprend pas mal des caractéristiques d' Epica. Les synthés sont toutefois plus discrets, mais on a des samples en prime. Les compositions paraissent plus plates et moins mélodiques. Il n'y a que le troisième morceau qui ait vraiment alerté mon oreille, lors d'une écoute (il faut le dire) peu attentive. Une première impression plutôt mitigée, donc. On reverra ça dans un mois.

 

Ajouté le 2 juin 2005 :

Mes impressions après 1 mois :

Ça commence à venir, mais c'est pas du easy-listening. Les mélodies des refrains sont souvent bien léchées. D'autant plus appréciables qu'elles ne se révèlent qu'après plusieurs écoutes. Et d'autant plus que la voix de Kahn a gagné un peu en puissance depuis Epica.

Côté instrumentation, c'est carré, c'est sûr. Peut-être trop. C'est bien arrangé aussi, mais le son est vraiment trop "propre". Bon d'accord, c'est du progressif, mais quand même. Ça laisse vraiment une impression de froidure à l'auditeur.

Il me reste donc encore quelques écoutes attentives à pratiquer avant de pouvoir vraiment me prononcer sur cet album de manière ferme.

Killing gimmick : la conclusion un peu brutale du dernier morceau (hors bonus) : Serenade.

 

Ajouté le 8 juillet 2005 :

Mes impressions après 2 mois :

Je me suis ré-écouté Epica, un coup, pour voir. Ça m'a mis une pêche de fraîcheur au coin de la face! Cet album était plus heavy-mélodique et vachement plus entraînant quand même que ce Black Halo.  Cette écoute m'a fait réaliser aussi que ce dernier album était résolument orienté "progressif".

Du progressif bien composé et interprété avec beaucoup de technique, comme il sied à ce genre musical. Mais l'alchimie ne prend tout de même pas. Pas sur moi, en tous cas. Difficile de déterminer exactement pourquoi. Ça viendrait d'un manque de motivation communicative dans l'interprétation? Ou de la voix de Kahn mal appropriée pour ce genre d'exercice? Ou quoi?

Avant de conclure je confirme quand même que The Haunting est le morceau le plus intéressant de cet album. Bien vue donc, l'impression à la première écoute!

Et là je conclus. Voilà.

 

 

Commenter cet article

Mr Blackmore 13/01/2007 15:25

Je suis moyennement d'accord pour classer Kamelot dans le prog'...Même si cette album en a quelques éléments (comme beaucoup de groupes de ce genre) je ne pense pas que ce soit la meilleur catégorie pour classe ce groupe , ou du moins cet album (je ne connais pas bien les autres). Bien que je sois pas un grand fan des classements de genre avec nom a rallonge , je verrai plutot ca dans une sorte de power métal mélodique ou variante ,  ce groupe me faisant plus pensé a du Angra par exemple ( qui ont néamoins eux aussi , pas mal d'éléments de prog' , notamment dans leurs derniers albums) , qu'a du Dream Theater.
Sinon bravo pour ce blog , j'aime bien.

Fab de l'An Mil 14/01/2007 21:25

Mr Blackmore... Mr Blackmore... Mmmh... RITCHIE BLACKMORE ???     ;-)Qui que tu sois, bienvenue sur ce blog, cher Mr Blackmore!
Bon, je t'accorde que je me suis peut-être un peu emporté (ou bien mal exprimé) en rédigeant cette chronique. C'est toujours un exercice périlleux que d'essayer de classifier une musique mais je t'accorde qu'on ne peut effectivement pas qualifier The Black Halo d'album prog' pur. Ouais, un genre de metal mélodique avec des influences progressives US bien marquées. En fait, je pense que je voulais surtout souligner le contraste qui existe entre cet album et son prédeccesseur Epica.