Jeff Beck - There And Back

Publié le par Fab de.

 

Jeff Beck

There And Back

(1980)

1. STAR CYCLE - 2. TOO MUCH TO LOSE - 3. YOU NEVER KNOW - 4. THE PUMP - 5. EL BECKO - 6. THE GOLDEN ROAD - 7. SPACE BOOGIE - 8. THE FINAL PEACE

Durée : 35'39

Prix/lieu d'achat : je sais pas, on me l'a offert

Dans la discothèque entre : The BEATLES et BÉNABAR

 

Mes antécédents concernant l'artiste :

Je me souviens d'un seul et unique album de Jeff Beck dans la discothèque parentale : un vynil d'époque intitulé "Masters Of Rock" ou quelque chose comme ça. Si j'ai bonne mémoire (j'ai dû l'écouter 3 fois), c'était une belle pièce de rock'n'roll avec un Rod Stewart au chant dans une forme mieux qu'olympique (autre chose que "Da Ya Think I'm Sexy ?" !)

J'ai par contre bien en tête les magnifiques parties de guitare exécutées par le monsieur (qui, pour moi, est avant tout un requin de studio) sur le chef-d'oeuvresque album de Roger Waters "Amused To Death".

En partant de cette base de maigres connaissances, si vous considérez que je me fus rendu en conjugale compagnie chez mon copain Juker il y a quelques semaines pour une soirée par ailleurs fort sympathique et au cours de laquelle mon ami pré-cité me fait part de sa possession d'un disque entièrement instrumental de Jeff Beck dans lequel il n'a pas pu "rentrer" et qu'il se propose de m'offrir si je pense pouvoir l'apprécier, et que, malgré ma légère appréhension pour les oeuvres instrumentales de guitar-heroes, j'accepte la donnation, vous saurez alors comment j'ai acquis cet album.

 

Mes impressions à la première écoute :

Vous voyez les petites musiques d'attente journalistiques qu'ils mettent parfois sur France Info entre deux reportages, quand ils ont pris de l'avance sur le programme ? Et ben là, j'ai l'impression d'entendre ça pendant 35 minutes d'affilée...

Mais bon, je savais que ça serait pas facile !

Mais je vais insister et tenter d'apprécier à sa juste valeur la virtuosité du légendaire Jeff Beck.

 

Ajouté le 30 avril 2005 :

Mes impressions après 1 mois :

Ça va un peu mieux ! Les écoutes successives commencent à faire leur oeuvre. Je différencie mieux les  morceaux et je mémorise petit à petit les phrases et les constructions musicales. C'est plus du jazz-rock que du rock pur et dur ce disque, en fait. Mais je m'y fais. Si certains morceaux font vraiment "France Info", il en est de plus intéressants comme El Becko qui est très rock et Space Boogie, plus proche du jazz, mais du jazz rapide comme je l'aime. Un petit coup de coeur aussi pour The Final Peace, un morceau tout mou, mais dans lequel Jeff Beck a exactement le même son de guitare que sur ces meilleurs passages du Amused To Death de Roger Waters (qui, par ailleurs, est vraiment un chef d'oeuvre que je ne peux que recommander à tout le monde).

Et c'est vrai que certains solos sont époustoufflant de virtuosité. Chapeau pour votre technique, Mr Beck !

 

Ajouté le 7 juin 2005 :

Mes impressions après 2 mois :

Je n'ai pas fait de progrès ce dernier mois. Je n'arrive pas à m'extasier complétement à l'écoute de ce disque. Mais je le garde quand même dans ma collec; ça fera pas de mal de le réécouter de temps en temps, au hasard des randoms.

Même si c'est clair que je l'emporterai pas sur l'île déserte !

Commenter cet article