Nuclear Assault - Game Over / The Plague

Publié le par Fab de l'An Mil

Nuclear Assault

 /

Game Over / The Plague

(1986 / 1987)

1. LIVE, SUFFER, DIE - 2. SIN - 3. COLD STEEL - 4. BETRAYAL - 5. RADIATION SICKNESS - 6. HANG THE POPE - 7. AFTER THE HOLOCAUST - 8. MR. SOFTEE THEME - 9. STRANDED IN HELL - 10. NUCLEAR WAR - 11. MY AMERICA - 12. VENGEANCE - 13. BRAIN DEATH - 14. GAME OVER - 15. NIGHTMARES - 16. [YOU FIGURE IT OUT] - 17. JUSTICE - 18. THE PLAGUE - 19. CROSS OF IRON

Durée : 58'36

Prix / lieu d'achat : 10,80 € sur amazon.fr

Dans la discotèque entre : NOIR DÉSIR et The OFFSPRING

 

Mes antécédents concernant l'artiste :

Mon premier contact avec cet album , c'était au festival de Wacken 2003, quand mon pote Jérôme se l'est acheté chez le disquaire ambulant du festival. Il l'avait, tout de suite après l'achat, passé dans l'auto-radio de la voiture, et je me rappelle que ce thrash-metal, particulièrement nerveux mais exécuté avec une technicité particulièrement claire, m'avait mis une petite claque. Mais je n'avais pas prêté plus attention que ça au phénomène et quand, quelques mois après j'ai remis ce disque dans la platine chez Jéjé, je me suis pris la même tourlousine, je me suis dit qu'il faudrait qu'un jour j'aie ce disque chez moi.

Depuis quelques temps, le métal que j'écoute est plutôt soft, et j'avais une envie de thrash nouveau qui me trottait régulièrement dans le crâne. Bon, j'ai déjà tous les Megadeth, les Metallica sont pratiquement toujours vendus au prix fort, et j'arrive pas trop à me faire à Slayer. Conséquence : quand j'ai vu Nuclear Assault à un prix abordable sur amazon, j''ai accroché le wagon à ma loco.

Vous l'aurez peut-être compris en voyant, en haut de cet article, les deux pochettes, les deux titres et les deux dates, Game Over / The Plague semble être la réunion sur CD de deux disques parus séparément à l'époque de leurs sorties. Mais c'est la pochette de Game Over, avec ses couleurs chaudes qui figure à l'avant du skeud, c'est pour ça que je la présente en plus grand.

 

Mes impressions à la première écoute :

Haaa! C'est bien du gros thrash qui colle aux enceintes! C'est rapide et assez violent mais ça paraît néanmoins accessible rapidement. C'est bien.

J'ai même déjà repéré quelques morceaux : Sin et Radiation Sickness pour leur efficacité mélodique et harmonique; Hang The Pope pour la beauté de son titre et la brièveté (0'43) de son ultra-violence qui en fait un ovni; et Nuclear War pour sa virtuosité. J'ai aussi trouvé Brain Death un peu long avec ses 7'14.

Je suis content de mon disque, mais je dois quand même avouer que j'étais un peu gavé à la fin des quelques cinquante-huit minutes du disque. Mais c'est ça le metal, je sais qu'avec l'habitude viendra mon insaciabilité. Je me fais pas de soucis.

 

Ajouté le 5 mai 2006 :

Mes impressions après 1 mois :

Une analyse détaillée? Chiche? Allez!

  • - Live, Suffer, Die : c'est un instru d'une minute et quelques. Il sert d'intro à l'album. Le groupe y montre ses qualités : palpez-moi ces guitares musclées, cette basse alerte, et tatez comme ces peaux de toms sont bien bandées . Vous avez bien vu et entendu? Et bien accrochez-vous, tout ce qui va suivre est du même tonneau!
  • - Sin : peut-être le meilleur morceau de l'album. Energie importante mais canalisée. Super-riff, refrain imparable.
  • - Cold Steel : porte bien son nom, est plus brut que son prédécesseur.
  • - Betrayal : un compromis entre les deux précédents ?
  • - Radiation Sickness : dans la lignée.
  • - Hang The Pope : malgré son titre alléchant, cette chanson aurait pu être une catastrophe. Ses chants braillards, son riff grossier et son rythme trop rapide l'auraient rendue inaudible si sa courte durée (46 secondes) n'était venu sauver la mise en la transformant en chanson-gag.
  • - After The Holocaust : quel goût et quel sensibilité dans le choix des mots du titre. N.A. se paye le luxe d'une intro, posée sur une rythmique lourde à souhaits. Suit un thrash de belle facture classique.
  • - Mr Softee Theme : 25 secondes de sonnette de vélo (sic). Ça fait une pause...
  • - Stranded In Hell : un bon morceau aussi, avec choeurs virils. Efficace mais sans grande originalité.
  • - Nuclear War : on dirait presque du rap-métal avant l'heure, eh!. Un riff glissé omni-présent, une voix gutturale qui scande plus qu'elle ne chante, un solo bâclé, un break genre musique de suspense. Les ingrédients du style...
  • - My America : trois notes de guitare hurlantes et exquises. Une belle intro de 29 secondes. Et c'est tout. On passe au morceau suivant.
  • - Vengeance : ça va vite. Les solos énervés s'enchaînent frénétiquement et viennet orner un couplet et un refrain aux mélodies bien senties. Une belle réussite!
  • - Brain Death : le morceau-fleuve (7'16). Une intro (un peu trop longue) en arpèges de guitare met en valeur le putain de riff qui suit. Plusieurs parties s'enchainent ensuite. L'ambition de faire un morceau épique était saine, mais le résultat est, je trouve, un peu décevant, par le manque de brio dans les compositions et par la relative et monotone lenteur de l'ensemble.
  • - Game Over : un instru qui envoie le bois et qui me fait headbanguer. Un petit bruit de Pacman d'époque, à la fin : sourire.
  • - Nightmares : encore un bon thrash avec les codes du genre, dont les solos qui vont bien. Efficace mais sans trop de génie non plus.
  • - (You Figure It Out) : ainsi désigné sur l'arrière de la pochette n'est que le sous-titre d'un morceau intitulé Butt F**k à l'ntérieur du livret. Je pense qu'il faut comprendre Butt Fuck : il faudra que je cherche "butt" dans le dico. Ça commence comme du thrash déchaîné avec un petit refrain d'hystérique. Ça se change en rock'n'roll plus roots, puis ça se termine encore dans l'hystérie.
  • - Justice : encore du très bon! De l'excellent, même! Avec des riffs entêtant, un chant énergique, des changements de rythmes... La grande classe quoi!
  • - The Plague : un rythme lourd, lourd. Un chant caverneux fait surgir des "No way to survive, You'll die of the plague" d'une rythmique un peu crasseuse. Bref, c'est pas un morceau qui donne envie de croquer la vie à pleines dents.
  • - Cross Of Iron : du tharsh plutôt speed qui ne fait pas dans la dentelle. Bonne facture mais rien de vraiment remarquable non plus.

Pour conclure, Game Over/The Plague est bon album thrash à la qualité régulière, bien que ponctuée de quelques ratés mais aussi agrémentée de véritables traits de génie.

 

Ajouté le 30 mai 2006 :

Mes impressions après 2 mois :

C'est good! Je me suis très bien fait à ce disque, et ses quelques 58 minutes ne m'écoeurent plus du tout. Je pense détenir là, dans ma discothèque, un des albums majeurs de l'histoire du thrash. Faudra que je m'en fasse d'autres...

Mes morceaux préférés : Sin, Betrayal, Nuclear War, My America, The Plague.

Commenter cet article

jerobinome 30/07/2008 23:12

Oui, mais les vieux fin 80's et tout début 90's.

Jerobinome 30/07/2008 22:30

Sans oublier ANTHRAX, dernier des Big Four Of TrashDans la même famille, on peut ajouter à ce quatuor les excellents groupes que sont Overkill, Sepultura, Sodom, Kreator qui ont commencé à sévir dans ces sacrées années 80.

Fab de l'An Mil 30/07/2008 22:37


Oh oui, n'oublions pas Anthrax (j'connais pas du tout, tiens!)

T'aimes bien Sepultura, toi, maintenant? J'savais pas qu'ils étaient classés thrash!


Grisé 29/07/2008 00:18

Des non-thrasheux, en effet puisque la notoriété de ce groupe ne dépasse pas les limites des amateurs de ce style, contrairement à d'autres noms comme Megadeth ou Slayer connus d'un plus vaste public (tout est relatif, évidemment).. 

Fab de l'An Mil 30/07/2008 12:59


Et on parle pas de Metallica....
...même s'ils ont été reconnus du grand grand public avec une musique un peu éloignée du pur thrash.


Grisé 26/07/2008 09:08

Bonne idée que de nous rappeler l'existence de ce classique méconnu du thrash...

Fab de l'An Mil 28/07/2008 22:55


Vraiment si méconnu que ça, tu crois? Des non-thrasheux peut-être...