Queens Of The Stone Age - Era Vulgaris

Publié le par Fab de

Queens Of The Stone Age

undefined

Era Vulgaris

(2007)

1. TURNIN' ON THE SCREW - 2. SICK, SICK,SICK - 3. I'M DESIGNER - 4. INTO THE HOLLOW - 5. MISFIT LOVE - 6. BATTERY ACID - 7. MAKE IT WIT CHU - 8. 3'S & 7'S - 9. SUTURE UP YOUR FUTURE - 10. RIVER IN THE ROAD - 11. RUN, PIG, RUN - 12. THE FUN MACHINE TOOK A S**! & DIED

Durée : 54'25

Prix / lieu d'achat : 12,76 € sur amazon.fr

Dans la discotèque entre : PUBLIC IMAGE LTD et QUEENSRYCHE

 

Mes antécédents concernant l'artiste :

undefinedundefinedundefinedundefined

Merci de vous reporter à la chronique de Lullabies To Paralyze.

 

Pochettes, livrets, packaging... :

Bizarre? Vous avez dit bizarre?
Des toons destroy ampoulés et même pas drôles. Des couleurs criardes. Des polices gothiques. Des nus féminins partiels, ringards et vulgaires, agencés en des collages habituels dans les livrets du groupe, et qui rappellent aussi ceux de la Mano Negra. Du graphisme trop artificiellement déroutant pour être authentiquement foutraque. Inintéressant.
Et pas de textes pour autant. Très peu d'infos aussi, un peu comme d'hab' chez QOTSA.
Passons.

Signalons quand même au passage le nouveau line-up : Joshua Homme + Troy Van Leeuwen + Joey Castillo.
Voilà c'est fait.
Pas si nouveau que ça, le line-up, il parait que c'était le même pour Lullabies. Mais Lullabies se fait vite oublier de ma mémoire.

 

Mes impressions à la première écoute :

Dès les premières secondes du disque, on est boxé par une base rythmique tonique et lègèrement destructurée puis on se prend les pieds dans les cordes filandreuses de la guitare de Josh Homme : pas de doute, on est bien chez les Queens Of.
Après, j'ai un peu de mal à me prononcer, la musique des QOTSA étant de celles que je ne peux maîtriser qu'après plusieurs écoutes.
Globalement, tout cela me paraît plutôt intéressant. Beaucoup plus humoristique -et ce n'est pas fait pour me déplaire- que le dernier Lullabies To duquel je garde un assez tiède souvenir. Apparemment plus rebondissant, Era Vulgaris, semble éviter les longueurs, même pas extatiques, de son prédécesseur.
Sorti de ça, je n'ai pour l'instant pas grand chose d'autre à dire, sinon que leur joyeuse inspiration semble avoir un peu laché les musicos dans la deuxième partie de l'album, pour finir toutefois sur une meilleure note avec l'acide et rugueux Run, Pig, Run, et le fou-fou The Fun Machine Took A S**! & Died : les deux seuls morceaux dont l'identité propre m'ait réellement interpellé lors de cette première et prometteuse écoute.

 

Ajouté le 18 mars 2008 :
Mes impressions après 5 écoutes :
C'est encore un peu le fouillis dans ma tête vis à vis de cet album. Il faut dire aussi que 5 écoutes en ce qui concerne QOTSA ça parait facilement insuffisant pour juger d'un disque.
Ceci dit, si j'ai encore du mal à les attribuer à leurs morceaux respectifs, j'ai tout de même mémorisé quelques mélodies, quelques riffs, certains gimmicks. Et sur cette base, je peux continuer à dire que Era Vulgaris m'apparait toujours comme un nid grouillant de bonnes idées, le berceau d'une créativité jubilatoire.
Et, bon, pour être franc, il y  a quand même deux morceaux que je différencie déjà bien : Make It Wit Chu, le tube évident, et le percutant Run, Pig, Run.

Commenter cet article

Thom 20/03/2008 12:21

Mouais...non mais vraiment...en y repensant je trouve la réflexion de Simon de plus en plus juste ;-)Ce qui me dérange dans "Era Vulgaris"...c'est qu'il manque d'âme. Tout bêtement.

Fab de l'An Mil 20/03/2008 23:15



Ha.
Faudrait aussi qu'on se mette d'accord sur ce qu'est "l'âme". Au moins en musique.


Parce que Lullabies, je le trouvais parfois un peu long, voire chiant. Et Era, pour l'instant (mais c'est vrai que j'en suis encore qu'aux premières écoutes),
non.
Et pour moi, l'âme ça peut pas être chiant.


Alors, qu'est-ce qui fait que?
Est-ce que Simon, nyko et moi on n'a pas la même définition de "l'âme" que Simon, toi et les autres? Ou pas la même perception?
Ou est-ce que, tout simplement, on aime tous QOTSA (parce que faut quand même rappeller qu'on est tous d'accord sur l'essentiel) mais pour des raisons différentes?


Intéressant à creuser, tout ça, non? Enfin, si y'avait rien d'autre à foutre de plus important. Comme par exemple bosser sur son crossover 2008... (aîe aîe aîe, on
ets le 20 et j'ai encore rien branlé ;-).



Eric 13/03/2008 22:28

Salut Fab,je te suis : j'aime beaucoup ce disque moi aussi, que je préfère largement à Lullabies to Paralyze. "Sick Sick Sick", "Make It Wit Chu", "3s & 7s"...il y a quand même des trucs énormes. Je pense que ce qui emmerde les gens, c'est que QOTSA ont un son de moins en moins lourd et agressif, plus contemplatif. Il y a un côté "grands espaces" dans cet album...Concernant la pochette, je me suis procuré le disque en vinyle, un double 25cm au son mono (!) et je doit avouer que l'objet est magnifique.

Fab de l'An Mil 13/03/2008 22:37

Ouuiiii!Plus de légéreté, c'est ça! Sûrement pas un défaut en ce qui me concerne, car je ne vois pas de baisse de qualité en conséquence.J'apprécie énormément la profusion d'idées dans ce disque. J'y trouve un foisonnement créatif des plus agréables.Etonnant comme cet album divise les opinions de ceux qui pourtant se disent sincèrement amateurs de QOTSA. On dirait qu'il y a ceux qui ont les billes pour rentrer dans EV et ceux qui ne les ont pas. Un peu comme pour Bob Dylan, quoi!   ;-)Merci de ton passage Eric. C'est un honneur : tu es si rare hors de chez toi (rentre vite, tu vas prendre froid)   ;-)

Thom 09/03/2008 12:08

Comme tout le monde : grosse déception de 2007.Bon, il y a quand même des bons trucs...mais ce que dit Simon sur le studio est très juste (comme souvent ce que dit Simon, en fait :-))En revanche le côté humoristique que tu opposes à la noirceur de "LTP" est tout à fait bien vu à mon avis. "EV" en est presque l'inverse, je le rapprocherais plutôt de "Rated R"...sauf que quand même, ce que je préfère chez les Quens est le côté hanté de "SFTD" et "LTP", le côté un peu maléfique, zeppelinien en somme...A +

Fab de l'An Mil 10/03/2008 12:54

...et comme Rated R reste mon album préféré des QOTSA, il apparait finalement logique que j'apprécie EV.Et puis l'aspect "composition en studio" est-il vraiment si néfaste que ça? Les beatles n'ont fait que ça à partir de 1966, après tout...

SysTooL 08/03/2008 10:22

Je rebondis sur le dernier commentaire en disant que je retrouve ce "plaisir de jouer", du moins en impression, sur ERA VULGARIS... alors que LULLABIES sonnait plus "pro"... c'est au niveau de la qualité manifeste des titres que je n'accroche pas... SysT

Fab de l'An Mil 10/03/2008 12:51

Finlament, nos avis ne sont pas si éloignés que ça quant aux différences entre les divers albums de QOTSA.C'est l'expression "qualité manifeste", semblant se référer à une certaine subjectivité, qu'il serait peut-être utile de préciser...

Simon 01/03/2008 23:59

Haaaa QotSA! Je suis un fan monomaniaque de Josh Homme mais pour ce dernier album, j'ai moi aussi été déçu (alors que j'avais aimé Lullabies, mis à part les singles). " trop artificiellement déroutant pour être authentiquement foutraque. Inintéressant. "C'est tellement vrai que je l'appliquerais à la musique aussi. Les morceaux ont été composés en studio et je trouve que ça s'entend vraiment: bien composés mais ils manquent d' "âme".Enfin je m'arrête là j'espère que tu y trouveras plus d'intérêt que moi.

Fab de l'An Mil 02/03/2008 21:51

A ma première écoute de Era V., j'ai plutôt trouvé un certain "plaisir de jouer" que je n'avais fait que chercher vainement sur Lullabies. Une certaine "âme", justement...Etrange comme un album peut générer des impressions si opposées.