Sean Lennon - Friendly Fire

Publié le par Fab de l'An Mil

Sean Lennon

undefined

Friendly Fire

(2006)

1. DEAD MEAT - 2. WAIT FOR ME - 3. PARACHUTE - 4. FRIENDLY FIRE - 5. SPECTACLE - 6. TOMORROW - 7. ON AGAIN OFF AGAIN - 8. HEADLIGHTS - 9. WOULD I BE THE ONE - 10. FALLING OUT OF LOVE

Durée : 37'48

Prix / lieu d'achat : perdu le ticket...

Dans la discotèque entre : John LENNON et Jerry Lee LEWIS

 

Mes antécédents concernant l'artiste :

undefined

Il faut bien le dire, c'est sur le nom de Sean Lennon que m'est venue l'impulsion d'acquisition de son premier opus Into The Sun en 1998. J'avais été plutôt déçu par cet album  assez hétéroclyte mais manquant de créativité. Il mêlait une certaine pop mollassonne à des bidouillages electro sur fond de bossa nova ou d'acid jazz; des choses qui ne me causent pas trop d'habitude. Quoiqu' aujourd'hui, réécoutant le disque pour les besoins de cette chronique, je me dis que, malgré certaines longueurs persistantes, il n'était pas si mal finalement; peut-être un peu en avance sur son temps, ou peut-être est-ce moi qui me suis ouvert à différents sons. Je sais pas trop dire...

Toujours est-il que ce n'est ni le nom de l'artiste ni ses précédents discographiques qui m'ont fait me tourner vers ce Friendly Fire, mais plutôt (et encore j'ai hésité un moment) les chroniques incitatives de Eric-Planet-Gong et d' Alex (RIP). Oui, encore ces deux-là, tiens!

 

Pochettes, livrets, packaging... :

Un bon point pour le dessin de devanture : sans être complètement formidable, par sa charmante sobriété, il se distingue avantageusement de l'aveuglant et quasi-vomitif coloriage au feutre de Into The Sun. Si, musicalement, à l'image des petits dessins qui occupent le majeure partie du livret, Friendly Fire a subi le même aiguillage vers une sobriété créative de bon goût, alors on peut effectivement en espérer de bonnes choses.

Une info donnée par le livret et que je retiens, comme ça, à la volée : Would I Be The One est une reprise (original signé de Marc Bolan).

A pis ouais, j'oubliais : un DVD figure aussi dans le boîtier, il contient le film complet de l'album avec un clip pour chaque chanson et un lien entre les clips qui semblent ainsi raconter une histoire entière. Une jolie ambition, une agréable réalisation, un résultat qui fait bien plaisir.

 

Mes impressions à la première écoute :

D'entrée de jeu, ça démarre pas super pour moi : je retrouve la même voix nasillarde et nonchalante que sur ITS.
Mais rapidement, la finesse des mélodies de Dead Meat, coupées par un pont de cordes et vents que n'aurait pas renié tonton Macca, m'accapare le conduit auditif pour ne plus le lacher jusqu'à la fin de l'album. Emmené que je suis par toutes ses mélodies et orchestrations qui, sans rien avoir de très  novateur, et malgré une grande accessibilité, sont un modèle d'efficacité sobre et douce, agrémentées même de quelques pointes d'humour à des endroits stratégiquement choisis.

Les points remarquables qui m'ont mis la puce à l'oreille sont :
. la guitare solo à la Harrison sur Wait For Me
. l'imparable refrain de Parachute, toujours efficace bien que matraqué en duo avec M à une époque sur nos ondes.
. le piano très Lennonien (George-Martinien?) sur On Again Off Again.
. les claviers acidulés sur le pont de Falling Out Of Love (j'aime bien le jeu de mot) qui évitent au morceau se sombrer dans la banalité d'une ballade piano+voix+cordes de faible envergure.
. le dynamisme et la sophistication de Headlights
. l'ensemble de Would I Be The One, très abouti malgré sa consonnance très variété/folk ricaine des seventies, mais le morceau est très bien conçu et SL arrive à y chanter pratiquement sans le nez, et puis le final instrumental avec cordes et électronique mêlées est pas dégueu du tout

J'ai aussi relevé quelques petits points négatifs, et c'est tant mieux : ça va me faire un peu de boulot pour les prochaines écoutes; quand on pige tout tout de suite à un disque, c'est pas forcément bon signe. Allons-y, donc :
. la transparence de Friendly Fire
. la voix trop nonchalante qui ne met pas suffisamment en valeur l'énergie contenue dans Spectacle
. l'aspect trop "variétoche" pas très ambitieux de Tomorrow
. la réptititivité énervante des brosses-même-pas-jazzy passées sur la caisse claire de On Again Off Again

Globalement, je suis donc assez content de ne pas avoir laissé passer ce CD, qui me promet de bons moments d'écoutes et ce à partir de tout de suite.

 

Ajouté le 13 mars 2008 :
Mes impressions après 5 écoutes :
Comment ça, ça existe pas "agréabilité"?
Ç'aurait pourtant été le terme idéal pour définir
en un mot ce disque. Il va donc falloir que je me fende encore de quelques phrases...
Oui, agréable. Sans péjoration. Car, soit en tant que fond sonore dans une ambiance de chaleur familiale, soit comme source d'analyse du mélomane emmitouflé dans son égoïsme et son casque audio, la musique diffusée par ce disque est extrêmement agréable à se la laisser rentrer dans les feuilles.
A l'image des rayures rose-bonbon et blanches de sa troisième de couverture, ce CD évoque la confiserie de haut vol. Que de la douceur, mais jamais de facilité. Tous les ingrédients y ont été pesés au milligramme près et ils ont été appareillés avec un équilibre parfait. Chaque chanson est un petit four à la saveur propre qui met tous les sens en éveil. Et le plateau même qui reçoit toutes ces confiseries (le disque) est un régal d'harmonie.

Après 5 écoutes, dont la dernière séparée des précédentes, je n'ai pas encore tous les repères pour saisir dans quelle chanson je me trouve à un instant t, mais je me sens déjà très bien dans Friendly Fire, et j'ai l'impression que je ne vais pas le lacher avant longtemps.

Commenter cet article

G.T. 26/02/2008 22:21

C'est vrai... même si la voix ne trompe pas sur "qui est le père" :-)A part ça... si tu souhaites noter des albums pour le classement 2007, c'est maintenant ou jamais !Et c'est ici : http://art-rock.over-blog.com/article-16010984.html

Fab de l'An Mil 27/02/2008 08:50

Si je voulais être méchant (et ça peut m'arriver), je dirais même sur "qui est la mère"    ;-)Pour les notes, t'inquiète pas, j'y pense... Eh! On a la chance d'avoir un mois de février à 29 jours, cette année!   j ;-) 

G.T. 25/02/2008 01:15

Petit message à l'attention de nos amis des RG qui passeraient par ici : N'écoutez pas Fab, "G.T." n'aurait jamais dit "ben t'as qu'à télécharger", il n'est vraiment pas comme ça, il respecte les lois de son pays et n'inciterait jamais d'honnêtes citoyens à se livrer à ce genre de pratiques scandaleuses. Sinon... oui, il est très sympa ce "Friendly Fire"... même si parfois, je me dis : "pourquoi faire en moins bien ce que le papa faisait déjà il y a 40 ans ?" :-)

Fab de l'An Mil 25/02/2008 08:23

mdr pour les rg, mon GT.Sinon, je te trouve un peu rosse avec Sean.   ;-)   Comme Thom, j'aurais tendance à penser que Friendly Fire doit plus à Paul qu'à John.

SysTooL 16/02/2008 16:07

Tiens, j'ai jamais été très motivé pour acheter un album du fiston, mais qui sait?... SysT

Fab de l'An Mil 19/02/2008 22:36

Si j'étais G.T., je te dirais : "ben, t'as qu'à télécharger!"    ;-))Et si j'étais simplement moi, je te dirais : "ben essaye plutôt Friendly Fire avant l'autre, si tu veux avoir moins de chances d'être déçu".Remarque, rien ne dit que G.T. ne te dirait pas ça non plus.a+, le syst

Thom 15/02/2008 20:43

Mon petit Fab, tout d'abord : bravo pour ce retour en forme ! Que de chroniques ! Je viens de refaire mon retard et je ne te cacherai pas mon bonheur de retrouver enfin un Zic de l'An Mil plus actif.Pour ce qui concerne Sean Lennon...bah écoute, moi j'aimais déjà bien le premier alors j'ai encore plus aimé le second (vu qu'il est beaucoup mieux). Le plus amusant étant que ça sonne souvent Beatles...mais plus McCarntey que Lennon ! En tout cas j'aime vraiment beaucoup "Friendly Fire"...et je me demande comment c'est possible que ce disque ne se soit vendu qu'en France.A +

Fab de l'An Mil 19/02/2008 22:33

Je savais pas qu'il ne s'était vendu que par ici, ce disque. Ceci dit, je suis complètement d'accord avec ce que tu en dis. Le rapport à Macca fera d'ailleurs sans doute l'objet d'un item lors de mon avis après 5 écoutes.Et merci pour tes encouragements, mon cher Thom. Ils me vont droit au coeur.