Jacques Brel - L'Homme De La Mancha

Publié le par Fab de l'An Mil

Jacques Brel

undefined

L'Homme De La Mancha

(1968)

1. L'HOMME DE LA MANCHA - 2. UN ANIMAL - 3. DULCINÉA - 4. VRAIMENT JE NE PENSE QU'A LUI - 5. LE CASQUE D'OR DE MAMBRINO - 6. CHACUN SA DULCINÉA - 7. POURQUOI FAIT-IL TOUTES CES CHOSES ? - 8. LA QUÊTE - 9. SANS AMOUR - 10. GLORIA - 11. ALDONZA - 12. LE CHEVALIER AUX MIROIRS - 13. LA MORT

Durée : 45'26

Prix / lieu d'achat : sasdipa

Dans la discotèque entre : Georges BRASSENS et Grant Lee BUFFALO

 

Mes antécédents concernant l'artiste :

undefined

Merci de vous reporter à la chronique de l'album J'Arrive.

Je m'étonne un peu de n'avoir jamais entendu beaucoup parler de ce L'Homme De La Mancha.
Et ça ne me dit rien qui vaille. La mémoire collective aurait-elle joué la politique de l'autruche vis-à-vis de cet enregistrement? C'est ma crainte actuelle. L'ombre de la "hors collection" pointe le bout de son nez...

 

Pochettes, livrets, packaging... :

Encore un mauvais présage : la pochette. Elle est moche, hein? De plus, un texte en jaune-caca-d'oie sur le fond rouge (c'est-à-dire quasiment illisible), sous le titre de l'album, nous indique deux noms : celui de Jacques Brel, bien évidemment, mais aussi celui de Joan Diener. Qui c'est celui-là? Qu'est-ce que c'est encore que ce truc? Et puis ça consiste en quoi ce disque, d'abord? Bon d'accord, ça parle de Don Quichotte, mais après? Ça en parle de quelle manière? C'est un concept-album de chansons magnifiques de Brel (j'y crois pas trop, vue la notoriété)? C'est un récitatif du texte originel de Servantes, récitatif beau mais chiant, mais beau, mais chiant? C'est la B.O. d'une comédie musicale (beurk)? C'est de l'opérette? C'est quoi, boudiou?

Bon. Au lieu de m'énerver, si j'ouvrais déjà le livret...
Et oui, c'est l'évidence! Tous les indices sont là. En plus des habituels textes de chansons, on trouve pas mal de croquis de scènes théâtrales, des affiches de spectacles, et puis dans les textes-mêmes, la mention des différents personnages, comme dans un dialogue. Et puis j'y apprends que Joan Diener est en fait une femme (ben oui, con : Joan c'est pas John) et qu'elle joue le rôle d' Aldonza. Plusieurs autres chanteurs jouent les autres personnages. Brel y compris, mais il ne revient pas souvent au chant. C'est cependant lui qui a porté ce projet, l'adaptation du livret, et la "supervision artistique".

C'est bon, c'est plié, j'ai sans doute droit à une comédie musicale. Putain que c'est pas ma came, ça, en général! Putain que je crains! Putain que j'ai la tremblante en glissant le skeud dans la fente.

    

Mes impressions à la première écoute :

Ah ben non, tiens, ça va! C'est le grand Jacques qui entame les hostilités! Avec son immense talent, ça présence réconfortante et son magnétisme. Tout va bien. Ça ressemble à du vrai...
...jusqu'à ce que débute Un Animal. Quelle horreur! La voix de Joan Diener est absolument insoutenbale. C'en est déjà trop pour moi! 
Le pire, c'est que ça s'arrange pas en avançant dans le disque : les dialogues chantés, les voix de fausset et tout, c'est vraiment pas mon truc. Ma décision est vite prise : L'Homme De La Mancha, il ferme son clapet, et il file directement à fond de cale dans la hors collection.
Na.

 

 

Publié dans Hors Collection

Commenter cet article

JNEB 12/04/2008 16:31

salut aurais tu un mail ou je puisse te contacter stp?

Fab de l'An Mil 14/04/2008 12:45


Bonjour.
Normalement, en bas de la page de ce blog, tu as un lien "contact" qui permet de m'adresser directement un mail sans connaître mon adresse (rapport aux spams et compagnie).
Mais, comme tu as la gentillesse de laisser le tien, je tache de t'envoyer mon adresse dès ce soir par courriel.
A bientôt.


jérôme 12/03/2008 22:08

Hey Guy !You may be right about his life. I just remember pictures I've seen when I was a so much beautiful boy. I asked myself if Jacquot was dead or alive, he seemed to be so sick.  Bye The Breton !

Fab de l'An Mil 12/03/2008 22:25

Personally, I keep no memories about Brelot in my young time. You should consider yourself being rich of having it, man.

jérôme 12/03/2008 00:59

Hey salut !Bon merde, ayant lu ton bilan, je voulais être le prem's à commenter. Y a oliv qui m'a doublé. C'est raté!Alors moi, je connais cet album, il faudrait que je le réécoute.Tes commentaires m'ont surpris. Bien que cela fasse 15 ou 20 ans que je ne l'ai pas entendu, je me rappelle que je l'appréciais assez !"Oui c'est moi, Don "qui rote", seigneur de la Mancha, pour l'amour, au service de l'honneur... " ou j'sais plus quoi.Il paraît aussi que voir jouer ce rôle par BREL, sur scène était qq chose! D'ailleurs il le jouait à la fin de sa vie, malade et complètement affaibli/amaigri si je me souviens.Aller, bises et longue vie à ton blog, vieille canaille.

Fab de l'An Mil 12/03/2008 08:48

Salut, le yankee!C'est pas tellement la prestation chantée de Brel que je critique. C'est lui qui s'en sort largement le mieux dans la troupe. Non, c'est déjà le concept de "comédie musicale" que j'ai toujours eu du mal à supporter. Ajoute à celà les stridences de Joan Diener, et c'est plié en ce qui me concerne. Mais si tu pouvais le réécouter et donner un avis d'adulte sur ce disque, je serais intéressé. Après, niveau chronologique, je n'ai pas l'impression que Brel ai joué ce rôle à la fin se sa vie, mais plutôt avant son "exil" aux marquises. Fin de la première (et largement plus importate) partie de sa carrière, quoi. Enfin, moi je dirais ça.

Oliv 11/03/2008 10:37

Je ne connais pas du tout cet album mais il a l'air particulier !!

Fab de l'An Mil 11/03/2008 12:56

Tu m'étonnes qu'il est space! Tu rates pas grand chose, à mon avis.Sinon, merci infiniment, cher Oliv., de te dévouer pour ne pas laisser cet article vierge de commentaire. Dieu te le rendra.   :-))