Explosion en chaîne

Publié le par Fab de l'An Mil

Le premier matériel que j'ai eu qui m'a permis d'écouter des CD tout seul dans ma chambre, c'était une mini-chaîne Aiwa. Elle était garantie 2 ans et a fonctionné parfaitement pendant...2 ans et trois mois. Au bout de ce temps, les petites "sautes" qui se faisaient parfois entendre sont devenues de plus en plus fréquentes et de plus en plus longues, jusqu'à ce que le lecteur CD déconne complet. Alors, après un courrier infructueux chez Aiwa-France, j'ai décidé de faire changer le lecteur à mes frais pour environ 800 balles de l'époque.

Le nouveau a duré quelques petites années avant de dévoiler les mêmes symptômes et de finalement ne plus vouloir s'ouvrir du tout. Je n'ai évidemment pas voulu le remplacer une seconde fois, et j'ai décidé d'investir pour l'avenir dans une platine de salon et de qualité. J'ai choisi un modèle Harman/Kardon HD750 (c'est forcément bien, c'est américain!) garanti 1 an. Alors pour pas être niqué baisé surpris comme la dernière fois, j'ai pris l'option "prolongation de garantie" pour 2 ans de plus. Et au bout de 3 ans et 2 mois, sont apparues des petites anomalies du genre je m'arrête au milieu d'un morceau et je tourne en toutes petites boucles pendant quelques secondes. Ou à l'infini, c'est suivant. Ça pouvait faire glplpl-glplpl-glplpl-glplpl-glplpl-glplpl-glplpl-glplpl ou rtjkl-rtjkl-rtjkl-rtjkl-rtjkl-rtjkl-rtjkl-rtjkl-, voire même zglrm-zglrm-zglrm-zglrm-zglrm-zglrm-zglrm. Des trucs pas agréables du tout, quoi.

Bon, vous le devinez, le phénomène à empiré jusqu'à ce que la platine ne veuille plus du tout reconnaître les disques qu'on lui insérait. "No Disc" qu'elle disait. Alors, connaissant la procédure, j'ai directement amené mon matériel chez le réparateur qui a diagnostiqué (avec étonnement quand même, vue la réputation du fabricant) une déficience du bloc optique et qui me l'a changé sans trop de délai, vu qu'il en avait un similaire en stock par devers lui. Ça c'était il y a quelques semaines, seulement. Au début, j'ai été content de voir mon matériel tourner correctement puis, après quelques jours, des petites mises en boucles intempestives ont commencé à refaire surface, et là, j'étais un peu énervé.

Hier soir, j'ai voulu écouter mon nouveau et tout beau disque d'Alice Cooper tout en le copiant sur une cassette pour ma voiture. Au début j'ai été bien attentif à ce que ça ne déconne pas, et ça se passait bien. Mais, au milieu de la troisième chanson, une fois mon attention relâchée, hop, blocage intempestif et infini. Là, je n'y ai plus tenu, j'ai regroupé les 5 doigts de ma main droite et vlan, punkement, je t'ai filé un coup de poing rageur dans la bécane! Ouais, madame! Ah, je peux dire que la lecture s'est arrêtée! Tellement bien, même que le tiroir n'a plus voulu s'ouvrir. Alors j'ai débranché la platine du secteur, et j'ai mieux regardé : en fait j'ai enfoncé le tiroir d'un petit demi-centimètre dans son logement. Ben ouais, j'suis pas violent comme garçon, mais plus je vieillis, plus je supporte pas les machines qui ne fonctionnent pas quand elles devraient.

Je vais donc devoir démonter mon appareil pour pouvoir récupérer le très joli disque qui se trouve dedans, et puis je vais aller chez le marchand de hi-fi dépenser un peu de thune, en insistant bien, au moment du choix, sur la fiabilité du matériel. Parce que je crois que j'ai vraiment pas de bol avec ces engins-là. Pourtant je les dépoussière régulièrement, je range bien mes skeuds dans leurs boîtes après chaque écoute, et tout et tout... Quand j'en vois qui laissent trainer leurs disques à la poussière empilés les uns sur les autres et qui les passent dans des chaînes dégueulasses et que ça marche du tonnerre, je me dis que ce monde est vraiment trop injuste.

Ajouté le soir :

En rentrant du boulot, comme annoncé ci-avant, je me suis mis à jouer du tournevis : j'ai ôté le capot de ma platine skeud et j'ai retiré sans encombre le CD qu'elle contenait. Puis j'ai viré un petit bout de plastique noir légrèrement enduit d'une substance blanche (??) genre mastic, et qui provenait sans doute d'une pièce que, dans ma rage, j'avais brisé. Suite à ça, j'ai réussi à replacer le tiroir dans sa position originelle, puis j'ai rebranché le bazar, pour voir.

Et ben ça a marché impeccable, mon vieux! J'ai même pu enregistré mon Alice Cooper sur une cassette sans déplorer le moindre incident. Va comprendre, Charles!

Je sais, ça fait un peu Tex Avery mon histoire du gars qui frappe la machine, retire quelques pièces, referme le tout rapidement et relance l'engin, mais c'est la pure vérité, je le jure!

Publié dans keuvra

Commenter cet article